Ne ratez pas
Accueil / Hi-tech / Audio / Essai casque audio Beyerdynamic DT 1770 Pro

Essai casque audio Beyerdynamic DT 1770 Pro

Le casque Beyerdynamic DT 1770 Pro met à jour, en quelque sorte, le DT 770 Pro, une référence un peu vieillissante, au terme d’une bonne dizaine d’années d’exploitation. La nouvelle mouture s’agrémente, au passage, de quelques nouveautés.

Beyerdynamic DT 1770 Pro

caractéristiques

Produit : Casque audio Beyerdynamic DT 1770 Pro
Distributeur : Audiopole
Sites : http://europe.beyerdynamic.com, www.audiopole.fr
Prix TTC: 599 €

Le DT 1770 Pro appartient, à l’instar de son prédécesseur, à la famille des casques clos de dimensions circum‐aurales. Il est aussi le premier à embarquer la technologie Tesla 2, version améliorée de la Tesla 1. En pratique, cette solution technique concentre, en un espace réduit, un énorme champ magnétique de plus d’1 tesla par oreillette, dans le but d’abaisser le taux de distorsion. Les aimants à l’orientation optimisée guident parfaitement l’équipage mobile de chaque transducteur (membrane et bobine), en l’empêchant de sortir du champ magnétique, ce qui aurait pu créer des non‐linéarités, et donc dégrader le signal audio, tant en régime continu que sur les transitoires (les attaques de notes).

Pour parvenir à un tel résultat, Beyerdynamic a amélioré son procédé Tesla. Comment obtenir de telles performances dans des oreillettes de casque ? Elles ne doivent pas pâtir d’un poids trop important, sous peine de produire rapidement de la fatigue auditive. De plus, le rendement énergétique des aimants doit être suffisamment important afin d’aboutir au champ magnétique désiré, dépassant largement le tesla, sans oublier de l’orienter, pour se rapprocher le plus possible du fonctionnement en piston de l’équipage mobile.

Un aimant ferrite, de par le caractère hétérogène, voire carrément aléatoire, de son champ magnétique, ne constitue pas la bonne solution, d’autant qu’il est encombrant et lourd. En revanche, le néodyme revêt toutes les qualités rêvées pour obtenir les caractéristiques recherchées : ce métal peu encombrant produit un champ magnétique orienté, et se prête fort bien à la démarche technique du constructeur allemand. Ce casque ne pèse que 388 grammes, et bénéficie d’un excellent confort : seulement 7,2 newton de pression sur les oreilles. Le constructeur fournit deux paires de coussinets, l’une recouverte de velours, l’autre de vachette, tout comme la partie inférieure du serre‐ tête sur armature en acier. L’isolation phonique de la première paire (18 dB A) est satisfaisante, mais on lui préférera les 21 dB A de l’autre, surtout en sonorisation où l’on a besoin de s’affranchir de la pression acoustique ambiante pour se concentrer sur ce que l’on entend dans le casque, sans avoir à se détruire les tympans, sachant que la sensibilité nominale du DT 1770 Pro atteint déjà 102 dB SPL, à 1 milliwatt pour 500 Hz, et que l’on peut monter à 125 dB SPL ! Attention à votre audition !

À l’écoute

Casque audio Beyerdynamic DT 1770

Même si le studio reste son domaine de prédilection, il saura vous surprendre dans le métro ou chez vous pour écouter votre musique préférée en toute simplicité.

Branché sur un amplificateur de casque polarisé en Classe A et possédant une impédance de sortie de seulement 1 Ω, ce nouveau Beyerdynamic s’avère très performant et précis. Les caractéristiques techniques indiquent un taux de distorsion harmonique total de 0,05 % (pour 1 mW à 500 Hz). Tant que nous en sommes aux valeurs mesurées, associons sa puissance nominale admissible de 200 mW et son impédance de 250 Ω, ce qui conviendra à de très nombreuses sorties de casque, des modèles d’appoint comme les amplificateurs dédiés que l’on voit de plus en plus sur le marché, y compris chez Beyerdynamic. La réponse impulsionnelle est excellente, ceci étant à rapprocher de la bande passante du DT 1770 Pro qui atteint les 40 kHz. Le registre grave n’est pas en reste, débutant à 5 Hz. Ce casque présente une linéarité sans reproche, un confort d’écoute très satisfaisant et une exploitation exemplaire, aidé en cela par deux câbles de très bonne qualité, un droit de 3 m et un spiralé de 5 m, terminés par une mini‐XLR se branchant dans la coquille d’aluminium du canal gauche. À l’autre extrémité, un jack doré stéréo de 3,5 mm reçoit, le cas échéant, l’adaptateur fourni 6,35 mm venant se visser sur le jack 3,5 mm. Pour le même prix, le constructeur fournit également un coffret de transport semi‐rigide et sa fermeture à glissière. Ce casque, bénéficiant d’un rapport qualité/prix convaincant, peut faire office de référence, pour le plus grand plaisir des ingénieurs du son exigeants, tant sur la qualité sonore que pour la fiabilité du DT 1770 Pro ! Je vous laisse, ce casque m’ayant donné envie de réécouter tout un tas de musique.

Le casque Beyerdynamic DT 1770 Pro met à jour, en quelque sorte, le DT 770 Pro, une référence un peu vieillissante, au terme d’une bonne dizaine d’années d’exploitation. La nouvelle mouture s’agrémente, au passage, de quelques nouveautés. Le DT 1770 Pro appartient, à l’instar de son prédécesseur, à la famille des casques clos de dimensions circum‐aurales. Il est aussi le premier à embarquer la technologie Tesla 2, version améliorée de la Tesla 1. En pratique, cette solution technique concentre, en…

Passage en revue

Qualité - 96%
Ergonomie - 94%
Poids - 91%
Audio - 93%
Performance - 93%
Design - 85%
Prix - 85%

91%

TOP

Résumé : À chaque fois que Beyerdynamic sort une nouveauté, la marque nous fait profiter de son expérience indétrônable depuis 1924. Le DT 1770 Pro vaut largement son prix, en raison de sa conception et de sa qualitéde restitution, pour peu que l’on cherche vraiment à en tirer parti, en le branchant sur une sortie de casque digne de ce nom.

Note de l'utilisateur 3.67 ( 277 votes)

Pour

 

  • Qualité d’écoute
  • Grand confort
  • Robustesse

Contre

 

  • Rien…

 

À propos admin6499

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*